Deux étapes sont nécessaires pour donner à nos laguioles une qualité de coupe exceptionnelle

Affutage d'un couteau laguiole

L'émouture de la lame

L'étape de l'émouture est incontournable pour la lame d'un laguiole. Cette opération prépare la finesse de la lame. Elle consiste à meuler la pente de la lame c'est à dire créer le V caractéristique d'une lame de couteau. L'émouture donne la qualité du tranchant et la facilté d'affûtage à l'utilisation tout en gardant une épaisseur sur le dos de la lame qui assure sa solidité.

Autrefois, le village de Laguiole n'ayant pas de ruisseau suffisamment puissant pour entrainer une roue à aube, les meules de pierre étaient entrainées au travers de courroies, par des chiens qui couraient dans des cylindres.

L'émouleur était couché sur une planche pour utiliser la force de son poids pour appuyer sur la lame. L'eau du ruisseau coulait sous les meules pour refroidre et lubrifier.

Aujourd'hui, nous réalisons cette émouture avec des meules rectifiées au micron qui nous permettent d'atteindre une qualité et des précisions qui garantissent une régularité d'affûtage de la lame.

L'émouleur règle la machine et charge les pièces. Le refroidissement se fait avec de l'eau en circuit fermée. Un disque magnétique permet d'extraire le métal de l'eau : se sont les boues d'émoutures qui sont retraitées comme déchets.

L'affûtage du laguiole

Une fois montée, la lame du couteau sera affûtée pour donner un tranchant définitif.

FORGE DE LAGUIOLE émout la totalité des lames de ses couteaux