L'Aubrac, posé en Massif central

Laguiole se découvre sur un plateau de lave et de granit, d'une beauté à couper le souffle

 plateau de l'Aubrac, tourisme en hiver La Forge de LAGUIOLE sur le plateur de l'Aubrac

Façonné par la nature entre -400 millions d'années et -245 millions d'années, le Massif central, est une terre de volcans. De lave et de granit, posé sur onze départements dont celui de l’Aveyron, il offre un paysage contrasté aux saisons parfois rudes à l’image de l’Aubrac, plateau aux cinq sommets : Signal de Mailhebiau (1 469 mètres), Puy d'Alteteste (la « haute tête ») (1 448 mètres), Les Truques d'Aubrac (1 440 mètres), Puy de Gudette (1 427 mètres), Puy du Roussillon (1 407 mètres) et Mountasset (1 407 mètres).

Rudesse du paysage, chaleur des habitants   

Industrie, agriculture, tourisme... été comme hiver, il y a la vie

Le climat sur l'Aubrac est rude et le plateau est souvent enneigé l'hiver. Ici les habitants s’adaptent aux conditions climatiques en transformant l’essai avec la création de plusieurs petites stations de ski familiales comme Laguiole, Brameloup, Nasbinals et Saint-Urcize. Un juste retour des choses pour ces descendants de bougnats, montés à la fin du XIX siècle à Paris commercer dans le charbon puis le vin. Les « cafés-bois-charbons » étaient nés. Certains connaîtront des destinées exceptionnelles.

L’été les fêtes sont légion et la région se pare de fleurs sauvages et colorées, destination  de nombreuses balades entre prés, montagnes d’estive parsemées de burons, cascades   et forêts. Et si l’orage survient, les touristes pourront se réfugier dans l’un des nombreux lieux de visites : le château de la Baume, la coopérative fromagère Jeune montagne de Laguiole sans oublier la boutique musée de La Forge de Laguiole. Armés de leur couteau ils n’oublieront pas de déguster l'aligot, une fourme de Laguiole AOC, la viande de race Aubrac et la fouace, incontournables. Et termineront la fête autour d’un bal traditionnel où ils danseront bourrée, valse et marche au son de l'accordéon et de la cabrette.

Vaches Aubrac marron sur fond vert et bleu

Celle qui a failli disparaître est devenue l'ambassadrice du plateau

Ambassadrice du plateau, cette magnifique race mixte
élevée pour le lait et la viande a bien failli disparaître dans les années 1970.
C'était sans compter sur une poignée de paysans visionnaires
ont su faire valoir ses qualités irremplaçables (rusticité, fécondité, longévité)
et son excellente viande. Les troupeaux occupent les pâturages d'altitude
qu'on appelle aussi « montagnes » du 25 mai (saint Urbain) au 13 octobre
(saint Géraud), fête de la transhumance.

L’occasion de fêtes où folklore et ripaille font bon ménage en Aubrac,
autour de Laguiole